PME Manager

Parcours professionnel, parcours de vie,

Chargé de conseiller parfois un participant à une formation professionnelle continue, je me trouve souvent confronté à des personnes qui se définissent avec un parcours professionnel atypique. La question somme toute est : « Qu’est-ce qu’un parcours professionnel typique ? » Réponse : un CFC et un certain nombre d’années d’expérience dans cette profession.

Mais cela existe-il encore ? Ni oui, ni non, mais bien au contraire ; comme dirait un bon vaudois.

Il faut l’admettre, quelques professions (surtout dans l’artisanat) permettent encore de se former, d’exercicer la profession apprise et de suivre la formation professionnelle supérieure qui lui est dédiée. Le quidam change d’employeur, se développe, progresse mais exerce le métier qu’il a embrassé à la sortie de l’école.

Mais c’est de plus en plus rare.

Dans le commerce et l’administration, d’aucuns prétendent que la durée de vie d’un poste de travail est en moyenne de cinq an. Après, on s’encroûte. Alors, les réactifs, les ambitieux et bien d’autres encore, se forment et changent d’abord d’employeur et surtout de fonction ; voire de métier. Nous avons donc affaire à un parcours atypique. Parfois plus atypique que d’autre, mais surtout par rectiligne comme on se l’imagine encore.

Pour combien de temps ?

Ce que les individus avouent, avec parfois une pointe de honte, comme étant atypiques oublient qu’ils disposent d’un parcours riche de diversité, d’expériences variées et les rendent souvent plus apte à appréhender le changement. Qu’ils soient donc fiers de leur trajectoire hors normes, voire chaotique. C’est une vraie plus-value de vie.