PME Manager

La qualité du partenariat dans la formation professionnelle reconnue

La Commission de gestion du Conseil national reconnaît dans un récent rapport la qualité de la formation professionnelle et la collaboration en grande partie bonne entre la Confédération, les cantons et les organisations du monde du travail (OrTra). Elle identifie néanmoins un potentiel d’optimisation dans trois domaines.

Clarifier la notion d’OrTra et la pertinence des instruments de surveillance

La formation professionnelle est une tâche commune de la Confédération, des cantons et des organisations du monde du travail (OrTra), mais il s’avère toutefois qu’une définition plus claire des compétences et des tâches des différents acteurs est nécessaire. Il s’agit dans un premier temps de clarifier avec les acteurs concernés les principes de la collaboration (missions, compétences et responsabilités) ainsi que la notion et le rôle des OrTra. Ce n’est que dans un deuxième temps qu’il serait procédé à d’éventuelles adaptations législatives. Quant à la pertinence des instruments de surveillance, il faudrait étudier à la fois une meilleure utilisation des instruments existants et la création d’instruments de surveillance nouveaux.

Définir une vision et une stratégie à long terme inscrite dans un agenda commun

A l’occasion du récent Sommet national de la formation professionnelle, les acteurs concernés ont mis à l’agenda l’élaboration d’une stratégie à long terme pour la formation professionnelle. Il s’agit tout d’abord de définir les grandes orientations pour le développement de la formation professionnelle. Celles-ci devront être présentées au printemps 2017.

Encourager une concrétisation systématique et exercer un contrôle sur les actions prioritaires

Le Conseil fédéral est prêt à se charger de la concrétisation systématique et du contrôle des mesures décidées par les partenaires en question. Il relève que la responsabilité de la mise en œuvre doit déjà être définie au moment de l’adoption des mesures. De plus, il convient d’étudier qui doit être associé aux engagements pris. Enfin, l’utilité de comptes rendus publics mérite également d’être étudiée.